SanaSoirHiver.jpg

Sentiers Art-et-Nature-des-Appalaches

Découvrez ce lieu d’exception niché au cœur des Appalaches qui offre

une vue imprenable sur le lac William et les montagnes environnantes.

Un endroit propice au ressourcement et à la détente. 

 

À PROPOS

Situés sur les hauteurs de Saint-Ferdinand, dans la MRC de l’Érable, les sentiers Art-et-Nature-des-Appalaches (SANA) mettent en valeur la beauté du paysage et les talents des artistes des environs. 

Nés d’une initiative de citoyennes et de citoyens passionnés de nature et de culture ayant à cœur le respect de l’environnement et la conservation du patrimoine, les sentiers constituent un lieu unique ponctué d’œuvres d’art et de textes poétiques. La vue imprenable sur les montagnes avoisinantes et le majestueux lac William ajoutent à l’intérêt de l’endroit. 

Par la mise sur pied de ces sentiers, les bénévoles souhaitent contribuer au développement touristique de Saint-Ferdinand. Ils veulent également faire naître un sentiment de fierté et d’appartenance au sein de la communauté, ainsi que chez les résidentes et résidents des municipalités situées à proximité. 

Cette initiative citoyenne redonne vie au jardin de sœur Georgette Bouliane, une religieuse passionnée de plein air bien connue dans la municipalité pour son dévouement aux malades de l’hôpital Saint-Julien démoli en 2012.

FOA_4479 (1).jpg

Sonia Mondor et Pierre Séguin, coordonnateurs du projet

 
FOA_4406.jpg
FOA_4492.jpg

Un sentier
dédié à l’art

Un chemin
parsemé de poésie

Un coin de nature impressionnant

 
 

Découvrez l'une de nos poètes :

Danielle Dussault

Née à Québec en 1958, Danielle Dussault a publié plusieurs romans, recueils de nouvelles et récits poétiques. Des extraits de son œuvre sont traduits en anglais, en italien et en tchèque. 

  • Bourse d’écriture Jean-Pierre Guay : Caisses Desjardins de la Culture 2019

Donnez des ailes

 

À un certain moment, j’oublie complètement le livre; il s’écrit comme par miracle. Il y a un premier mot, puis une phrase complète et bientôt, un amoncellement. Il m’arrive encore aujourd’hui de regarder tous ces morceaux accumulés comme de vieux frères anonymes. Je les reconnais certes, mais leur sens souvent m’échappe. Quelque chose se construit en dehors de moi.

C’est ça un livre.

C’est le frémissement de la terre.

Et les écrivains parfois en sont les racines.